Usha Rautenbach

Usha Rautenbach s'est installée à Salt Spring en 1983 après avoir passé deux ans à s'y rendre toutes les fins de semaines. Son nouveau domicile se trouve sur le site de la vieille école "Divide" - une école d'une classe datant des pionniers. Intriguée, Usha avait approché les Archives dans le but de découvrir les origines de son nouveau logis. Elle fut agréablement surprise de trouver toute une collection dans cet espace restreint, sous la direction de Mary et d'Agnes. “Je leur dois beaucoup” dit-elle, heureuse. Usha est aujourd'hui bénévole aux Archives où elle se charge de mener la recherche sur les premières écoles d'une classe de Salt Spring, et sur la vie des pionniers, tout en travaillant à l'indexation. Elle aimerait bien enregistrer quelques conversations avec les vieux, afin de sauvegarder leurs souvenirs.
Usha a passé un an à faire de la recherche sur le Moyen-Âge dans la salle des périodiques du "London Museum" (Musée de Londres). Elle est férue d'histoire populaire et elle admire l'esprit des pionniers du dix-neuvième siècle. Ce qu'elle aime le plus, c'est quand une personne qui ne vit pas dans l'île se présente aux Archives, en quête de quelque information, et que Mary s'affaire jusqu'à ce qu'elle déniche l'information en question. Les archivistes en apprennent long sur les vieilles familles de l'île.
Usha exprime son affection pour les Archives: “J'adore tomber sur un détail précis qui présente quelque anomalie et qui vous tarabuste, comme une ligne écrite à la main dans une registre de baptême ou tout autre registre d'église ou de recensement, et qui vous ronge littéralement pendant des mois jusqu'à ce que d'un seul coup vous trouviez la clé de l'énigme, sous la forme de quelques mots inscrits au verso d'une photographie peut-être, et qui complète le casse-tête en se soldant souvent par une réaction en chaîne, ce qui résout tout le problème, en vous donnant satisfaction. Certains trouvent cela drôle et j'adore ça! C'est tout à fait anodin. Mais très valorisant".
Les Archives de Salt Spring sont une ressource incroyable."Nous sommes vraiment chanceux ici. Nous jouissons d'une abondance de vieilles photos de très bonne qualité (négatifs sur verre), de la revue mensuelle de la paroisse du révérend Wilson - qui couvre onze années - ainsi que d'un incroyable assortiment d'enregistrements sur cassettes qui remontent aux années 60. Tout ce matériel offre à la collection une richesse rare. Mais c'est l'histoire, surtout, qui me frappe le plus."